Le Réseau de Chauffage Urbain de la Ville de Chalon Sur Saône date des années 60. Le réseau historique alimentait le quartier des Aubépins avec sa propre chaufferie et fonctionnait exclusivement au charbon. Il s’est  développé au cours des deux décennies suivantes, et une seconde chaufferie dite « de l’Est » fut construite en 1973 pour permettre l’alimentation de l’Est de la Ville. D’autres énergies sont venues compléter le charbon : le fioul lourd d’abord en 1969, puis le gaz naturel sur l’ensemble du réseau à partir de 1989. La production d’énergie est complétée en 2000 avec une installation de cogénération.

 

En 2004, une première chaufferie biomasse est construite sur le site des Aubépins. Puis en 2010, à l’occasion de la construction du nouvel Hôpital de Chalon sur Saône, une nouvelle chaufferie bois-énergie est mise en service pour produire et distribuer la chaleur nécessaire au fonctionnement de l’établissement.

 

Enfin, en 2013 une troisième installation biomasse est construite sur le site de la chaufferie Est et vient compléter le dispositif qui permet d’accélérer la transition du réseau vers des énergies locales et renouvelables. Aujourd’hui, d’une puissance  totale de 130 MW, le réseau de chaleur alimente en chauffage et en eau chaude l’équivalent de 14 000 logements dans les quartiers de Saint-Cosme, Les Aubépins et à l’est de la ville, grâce à 214 sous-stations réparties sur31 km de canalisations.

 

Chaufferie Les Aubépins

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Puissance installée : 34.2 MW
  • Énergies sources : gaz et biomasse

 

Chaufferie Saint-Cosme

 

 

 

 

 

 

  • Puissance installée : 9.6 MW
  • Énergies sources : gaz et biomasse

 

 

Chaufferie EST

 

 

 

  

  • Puissance installée : 84 MW
  • Énergies sources : gaz, biomasse,
  • fioul domestique et cogénération